Les pneus du scooter : une usure rapide à ne pas négliger

Les pneus demeurent les éléments fondamentaux d’un deux-roues. Ils requièrent ainsi une attention particulière, notamment s’ils manifestent un quelconque signe d’usure, de déformation ou de mauvaise pression. Quels sont les facteurs d’usure et quand faut-il changer les pneus ? Voici les réponses à ces interrogations.

Les causes de l’usure des pneus du scooter

La pression constitue la principale cause de l’usure des pneus du scooter. Ceux-ci s’exposent à un sur-gonflement ou à un sous-gonflement. Une moto qui est restée immobile durant plus de 30 jours mérite une remise à niveau de la pression des pneus. Sans cette opération, ils risquent de céder sous la masse de la machine. Le freinage ainsi que l’accélération contribuent également à la vétusté des pneus. À ces causes, s’ajoute la charge imposée par le conducteur. Effectivement, si le poids dépasse la limite autorisée dans le manuel d’utilisation, les pneus s’useront rapidement. De plus, la température accrue et les rayons des UV favorisent l’oxydation de la gomme des pneus. Et le type de revêtement de la route impacte directement sur leur état.

Quand changer ses pneus ?

Il est capital d’inspecter régulièrement votre moto afin de savoir quand changer les pneus. L’engin dispose d’un témoin qui signale l’usure de ces derniers. Ces alertes s’apparentent souvent à des petites bosses localisées au fond des sillons principaux. La correspondance entre la hauteur des témoins d’usure et la hauteur de la gomme est signe que les pneus ont atteint leur limite et réclament un changement. Dans ce genre de situation, ils perdent en adhérence et en performance et vous exposent ainsi à un risque d’accident de la route. Par ailleurs, un remplacement des pneus est également de mise s’ils se déforment de manière inhabituelle. Le changement de la forme des pneus est le résultat d’un problème d’équilibrage.

Les précautions à prendre après le remplacement de pneu

Après le changement des pneus du scooter, vous devez vous armer de précautions. Ces éléments demandent un rodage, car ils sont encore couverts de pellicule de gommes. Ces matières sont très glissantes et ne conviennent donc pas à une surface humide. Pendant un certain temps, évitez les terrains mouillés. Puis, durant les 50 premiers kilomètres, restez vigilant tout au long de la conduite. Un entretien régulier reste indispensable même avec des pneus neufs. Vérifiez quotidiennement le niveau de pression auprès d’une station-service. Si vous prévoyez d’effectuer de longs trajets en compagnie d’un autre passager ou avec des matériels lourds, pensez à augmenter légèrement le gonflement des pneus. De cette manière, vous équilibrez la pression des pneus et la masse du scooter.

Le niveau d’huile du scooter : c’est le secret de sa bonne santé
Entretien et nettoyage : un scooter fiable c’est un scooter propre !