Entretien basique du scooter : les points à surveiller régulièrement

Bon nombre d’automobilistes franchissent le pas d’opter pour un scooter pour leur déplacement quotidien, vu l’engorgement des grandes villes et les problèmes liés au stationnement. Ce deux-roues constitue en effet un moyen de locomotion pratique et économique d’autant plus que sa conduite ne nécessite généralement pas de formation chronophage. Focus sur les points à régulièrement surveiller pour assurer son bon fonctionnement.

Le système de freinage et le système électrique

Le système de freinage est un organe sensible pour un scooter à point surtout lorsque ce dernier est utilisé en centre-ville. Même si l’usure des plaquettes dépend étroitement du style de conduire du scootériste, de leur modèle, de leur taille et de l’épaisseur de leur garniture, il convient de les surveiller aussi régulièrement que possible. La vérification de l’usure des garnitures est simple et ne demande pas de démontage délicat. Pour ce qui est du système électrique, l’entretien basique se limite à la vérification de la batterie, de la bougie d’allumage et des lumières que sont les phares, les feux de stop et les clignotants.

Le pneumatique

L’entretien du scooter passe par une vérification régulière de la pression de ses pneus. Une pression d’air adéquate procure non seulement une conduite fluide, sécurisante et plus douce, mais contribue également à prolonger la durée de vie des pneus. Il faut, pour ce faire, disposer d’un manomètre et se baser sur la pression optimale recommandé par le constructeur. Si le pneu affiche constamment une pression basse à chaque vérification, il faut inspecter sa surface pour rechercher d’éventuels défauts (usure, boursouflure sur un flanc, coupure, entaille, craquelure) ou de corps étrangers (clou, vis). Dans ce cas, il est temps de penser à réparer ou à carrément remplacer la roue défectueuse. Il est inutile d’attendre une crevaison pour le faire puisqu’en deux-roues, le problème de pneu peut conduire très facilement à une perte de contrôle et à des blessures.

L’huile moteur

Parmi tous les fluides utilisés par un scooter, il faut particulièrement garder un œil sur le niveau d’huile de son moteur. Ce dernier permet notamment d’en lubrifier les pièces mécaniques et ainsi limiter les frottements qui provoquent son usure et sa perte de puissance. Avant la vérification, il est conseillé de faire tourner le moteur une minute au ralenti puis de le laisser refroidir. Le niveau d’huile se repère alors à partir de la tige de contrôle situé sur le carter. A noter que toutes les recommandations sur le changement d’huile sont généralement contenues dans le manuel du scooter.

Les pneus du scooter : une usure rapide à ne pas négliger
Le niveau d’huile du scooter : c’est le secret de sa bonne santé